Jusqu’à 95% de votre salaire net, primes mensuelles comprises (si votre employeur maintient les primes dans les mêmes conditions que le traitement et si elles ont donné lieu à cotisations.)